Décrochage et vrilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Décrochage et vrilles

Message par JG13~Wulf le Dim 29 Nov - 20:54

~~~~ Décrochage et vrilles ~~~~





Les décrochages et les vrilles sont bien plus difficile à expliquer qu'à comprendre. C'est pourquoi ce cours n'a pas pour but d'expliquer les raisons d'un décrochage, mais plutôt les méthodes pour s'en sortir et pour éviter d'y rentrer.

I) Définitions d'un décrochage et d'une vrille


Comme décris dans le cours "Comment vol un avion", un appareil peut s'élever dans le ciel grâce au principe de Venturi. Pour rappel, ce principe dit que l'avion s'envol car il est aspiré dans le ciel parce que l'air au dessus de l'aile est plus rapide que l'air en dessous. Concernant le décrochage, il est important de décrire maintenant ce que sont un flux laminaire et un flux turbulent.

Un flux laminaire définis un écoulement linéaire d'un fluide. Il s'agit de l'écoulement que l'on retrouve de part et d'autre de l'aile en situation normale. Un flux turbulent correspond à la formation de tourbillons. Généralement, Il existe toujours une partie de flux turbulent autour de l'aile, un peu comme les balles ci-dessous (noté que la géométrie de la balle modifie l'écoulement du fluide).



Le décrochage est une perte de portance. Celle-ci peut intervenir à cause de l'apparition de flux turbulent ou a cause d'une vitesse trop faible.

Concernant la faible vitesse, chaque appareil à ce que l'on appelle une vitesse de décrochage. En dessous de cette vitesse l'appareil ne sera plus assez rapide pour maintenir une portance suffisante par rapport au poids. Puisqu'un dessin est plus parlant qu'une large explication, voici une animation permettant d'expliquer l'évolution de cette vitesse de décrochage.



Comme vous pouvez le constater, même si le schéma n'est pas parfait (wikipédia), la vitesse de décrochage est lié à l'inclinaison. Sur le schéma, le plus important est de regarder la flèche verte et la flèche bleue. Si on projette la flèche verte sur l'axe verticale (axe de la flèche bleue), on remarque que le décrochage survient lorsque la flèche bleue est plus grande que la projection.

Concernant les décrochages liés à l'apparition de flux turbulent, ils sont souvent lié à une action trop violente ou trop importante du pilote ou à une inclinaison trop importante de l'appareil. Bien que cela puisse arriver à n'importe quelle vitesse, il est clair qu'une faible vitesse ou un appareil très chargé est plus susceptible d'entrer dans ce type de décrochage qu'un appareil léger et/ou rapide. 



D'après ce que j'ai pu observer, il s'agit le plus souvent d'action trop violente ou trop importante. 

II) Prévention


Bien que vous puissiez éviter bon nombre de décrochage, il est impossible de les éviter tous. De plus certaines stratégie de combat nécessite l'emplois du décrochage. Il est donc important de comprendre comment l'éviter, mais il ne faut surtout pas le voir comme une terrible erreur. Un décrochage bien utilisé peut être très efficaces.
Ex: technique du "Hammerhead" (ou parfois connue sous d'autres noms, mais nous en reparlerons lors des cours sur le combat).


Dans cette section, on va décrire comment éliminer la plus part des causes de décrochages :

  1. Voler au dessus de la vitesse de décrochage : Ca semble bête à dire, mais lorsqu'on descend à basse vitesse, il faut constamment vérifier sa vitesse où du moins, garder un œil dessus. Cela est extrêmement important puisque la plus part du temps, on atteint ces basses vitesses lors des approches. Ce qui rend quasiment irrécupérable les décrochage vu l'altitude.
  2. Ne pas trop solliciter l'appareil : Il ne faut pas être violent sur les commandes (particulièrement sur les profondeurs). Un bon réglage des commandes joystick ainsi que des mouvement doux (surtout à basse vitesse) permettent d'éviter un grand nombre de décrochage. De plus il est important de noter qu'avec l'augmentation d'altitude, l'air devenant de plus en plus rare rend les décrochages bien plus fréquent en cas de manœuvre brusque.
  3. Voler "bille centrer" : Une manœuvre aura beaucoup plus de chance de terminer en décrochage si vous ne centrer pas un maximum la bille. Bon nombre de pilotes partent en vrille en combat au cours de virage serré car leur bille n'est pas centrer. Il faut constamment corriger sa trajectoire.
  4. Ne pas remettre les gaz violemment à basse vitesse : Bien que ca n'amène pas en décrochage, un appareil a basse vitesse est bien moins stable qu'un appareil à haute vitesse. Une remise des gaz violente peut amener l'hélice à entraîner l'appareil d'un côté et donc d'incliner les ailes. Cela peut amener à un décrochage.

En faisant attention à ces quelques règles, vous pourrez diminuer un grand nombre de décrochage.

Note: Souvent, vous pourrez voir apparaître des traînées blanches en bout d'aile. En réalité, ces traînées blanches sont des tourbillons (apparitions de flux turbulent). Elles peuvent apparaître en cas de décrochage ou de forte sollicitation des commandes. Dans tous les cas, il s'agit d'un excellent moyen pour savoir que vous atteignez les limites et qu'il ne faut pas aller moins vite ou qu'il ne faut pas tirer plus fort sur les commandes. De plus, vous pourrez remarquer quelques vibrations de l'appareil.

Avec l'habitude, vous pourrez jouer avec cette limite. Mieux vous connaîtrez votre appareil et mieux vous saurez quand vous pouvez tout de même continuer à pousser.

III) Comment s'en sortir

La plus part des appareils sont "centré avant" car le moteur se trouve dans le nez. Cependant, il y a une partie des appareils qui ne sont pas "totalement" centré avant car ils n'ont pas le poids dans le nez. Il y a les multi-moteurs (principalement les bombardiers), les P 39 et les J7W qui ont le moteur à l'arrière. Dans le cas des bombardiers, le pilote à simplement plus de difficulté à récupéré qu'un chasseur (le poids est aussi lié à cette difficulté), mais pour les P39 et autre, cela devient quasiment impossible de récupérer un décrochage car l'appareil ne va pas "naturellement" en piqué.
Nous prendrons donc ici le cas d'appareil monomoteur classique. Il n'y a pas de différence concernant les méthodes, mais beaucoup concernant l'exercice. Pour chacun vous devrez effectuer les mêmes manœuvres, mais pour chacun, les réactions seront quelques peu différentes.

En cas de décrochage ou de vrille, l'objectif du pilote et d'amener l'appareil en piqué pour lui permettre de reprendre de la vitesse avant de stabiliser le vol.

Le décrochage est assez facile à remarquer. Cependant, encore une fois, un dessin est bien mieux qu'un long texte pour l'expliquer.
 

Comme le décris le schéma, l'appareil décroche en 2 et 3. Pour récupérer le décrochage, le pilote pousse simplement le manche vers l'avant en gardant la bille centrer (sinon entrée en vrille garantie). L'appareil se met en piqué et reprend de la vitesse et le pilote termine la récupération en tirant doucement sur le manche. Il ne faut pas tirer violemment pour ne pas partir en vrille. Il s'agit d'une erreur très commune amenant quasiment à chaque fois l'appareil au tapis.

C'est très simple de sortir d'un décrochage si on ne panique pas. Mais si on effectue de mauvaise manœuvres, on peut arriver en vrille. Celle-ci est beaucoup moins facile à récupérer.

La vrille est un décrochage dissymétrique. C'est à dire qu'une aile décroche et pas l'autre (ou plus que l'autre). Ce qui fait que l'appareil va commencer partir en toupille. Pour récupérer une vrille, la seule et unique technique que l'on peut donner est de mettre le palonnier dans le sens contraire de la toupille, de pousser le manche vers l'avant, (dans le sens de la vrille) et de jouer avec les gaz en les réduisant puis en les remettant. Il est important de réagir rapidement. Plus vous prendrez du temps pour réagir et plus vous resterez en vrille et donc plus vous perdrez d'altitude. Une fois le nez en bas, c'est exactement comme le décrochage, il faut remettre les commandes au neutre et ensuite redresser en douceur.



Cela clôture ce cours qui nécessite beaucoup de pratique.
avatar
JG13~Wulf
Admin

Date d'inscription : 07/01/2010
Age : 22
Localisation : Belgique
Major (3) Admin
II/JG13 Officier
Messages : 598

http://jg13.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum